• Post category:Pôle Pilote

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis professeur de Sciences Économiques et Sociales au lycée Pierre Beghin de Moirans. En parallèle j’exerce les fonctions de formateur académique depuis 2015 tant en formation initiale qu’en formation continue.

Quel rôle jouez-vous dans Pégase ?

Je suis intervenu dans l’action 2 de pégase à deux niveaux ; tout d’abord dans une école saisonnière où mon rôle a été de d’animer les temps de réflexion entre les conférences afin de favoriser l’implémentation sur le terrain des recherches présentées. Ensuite auprès des formateurs où mon rôle a été de travailler autour des ingénieries de formation afin d’y intégrer des gestes de formation efficace validés par la recherche (evidence based éducation).
Je suis également intervenu dans l’action 5 de Pégase et notamment pendant la Semaine Internationale de la Pédagogie afin d’animer un atelier sur l’autorégulation en partenariat avec une chercheuse. 

Pourquoi avez-vous souhaité vous impliquer dans Pégase ? Qu’est ce qui vous intéresse plus particulièrement ?

Ce qui m’a intéressé dans Pégase c’est tout d’abord le lien avec la recherche. L’enseignant que je suis a souvent cherché à innover dans mes pratiques en classe. Mais je me suis heurté à une difficulté : comment évaluer l’efficacité de ces essais au-delà d’un ressenti personnel ou des retours des élèves. Le travail de recherche permet d’objectiver ce ressenti ce qui m’a particulièrement motivé.
Un autre élément qui m’a motivé est la possibilité d’échanger avec d’autres acteurs, de croiser nos points de vue nos expériences. Ainsi rencontrer d’autres enseignants, échanger avec des IPR ou argumenter avec des chercheurs a été pour moi très fécond et m’a permis de continuer à améliorer mes pratiques en classe.
Enfin, du fait de mon parcours, je suis particulièrement sensible à la réduction des inégalités sociales dont notre école souffre énormément. Et j’ai trouvé dans Pégase l’occasion de poursuivre cet engagement.